FILMS

 

Somalie, l'humanitaire s'en va en guerre Thierry Michel

L'humanitaire s'en va-t-en guerre. 
Pendant un mois, Thierry Michel a suivi les membres d'organismes humanitaires et les soldats du contingent belge à Kismayo, dans le cadre de l'intervention des Nations Unies en Somalie. Il a filmé le quotidien de ces militaires, en vivant avec eux au jour le jour les opérations de maintien de la paix et le rapatriement des réfugiés somaliens dans leur village d'origine. 
Ce film questionne le bien et le mal fondé de cette gigantesque et première opération mondiale d'ingérence militaro- humanitaire menée sous la bannière de l'ONU. 

Réussite humanitaire ou bourbier suicidaire, armée de libération ou armée d'occupation, néocolonialistes ou soldats de la paix, ce document nous donne une approche unique d'une armée en campagne au coeur de l'Afrique, armée investie d'une mission d'imposition de la paix à un peuple du Tiers-monde. 
Scénario et réalisation: Thierry MICHEL 
Producteur exécutif: Jacques IAURENT 
Chargée de production: Chantal BOURNONVIU.E 
Assistée de Coordination Françoise FRANCOIS 
Micheline LEBLUD 
Claudette PICRON 
Image: Patrick VAN NYEN 
Son: AlexisVANDERPERREN 
Montage: Anne DEJAER 
Nathalie PIGEOLET 
Mixage: Jacques CLISSE 

Production: Unité documentaire
RTBF Télévision belge (CPB) 
En association avec Les Films de la Passerelle

Documentaire - Betacam SP - 58' - 85'
Thierry Michel est né le 13 octobre 1952 à Charleroi en Belgique dans une région industrielle surnommée "Le Pays Noir". A 16 ans il engage des études de cinéma à l'Institut des Arts de Diffusion, à Bruxelles. Il y vit les derniers bruissements de mai 68 et l'agitation étudiante, prélude à un engagement politique, dans les engrenages militants et lyriques de l'époque. 

Au bassin minier et sidérurgique de son enfance, il réalise ses premiers films documentaires "Pays Noir, Pays Rouge" et "Chronique des Saisons d'Acier". Il y réalise également son premier long métrage de fiction "Hiver 60" qui raconte la grande grève insurrectionnelle belge de 1960. Peu après, alternant documentaires et fictions, il entre une caméra poignante et complice dans les murs d'une prison pour son film "Hôtel Particulier", un hymne à la liberté au coeur de l'enfermement. 

Ensuite, après ces années d'une quête d'identité et d'enracinement régional et politique, Thierry Michel part vers d'autres continents à la recherche d'autres solidarités, d'autres utopies. Dans ce Maroc profond qui l'a toujours attiré, il réalise son deuxième long métrage de fiction "Issue de Secours", une oeuvre poétique et mystique au coeur du désert.

A la fin des années 80, il opère un retour au réel avec le Brésil bouleversant des gosses de rue et des favelas (bidonvilles) qu'expriment les émouvants "Gosses de Rio" et "A Fleur de Terre". Il y découvre la culture noire, cette culture qu'il va approfondir au Zaïre avec son célèbre et plusieurs fois primé "Zaïre, le cycle du serpent", un portrait impitoyable de la nomenclature et des laissés pour compte de la société zaïroise.

Bref retour au pays, il y filme un ministre déchu au coeur d'un scandale politico policier qui ébranle profondément la Belgique "La Grâce Perdue d'Alain Van Der Biest" avant de reprendre son sac à dos et d'aller interroger le bien fondé de la charité armée internationale avec "Somalie, l'Humanitaire s'en va-t-en guerre". 

Quelques mois plus tard, il repart au Zaïre pour y réaliser un film sur l'héritage colonial et la présence blanche dans ce pays après 35 ans d'indépendance, "Les Derniers Colons". Quelques jours après son arrivée, il est arrêté, incarcéré et expulsé du pays. Son matériel saisi, il termine son film grâce à ses archives personnelles et aux images tournées lors des repérages.

Il réalise un documentaire sur le rapport historique entre Zaïrois et colons blancs durant ces 35 années d’indépendance du Congo/Zaïre, “ Nostalgie post-coloniale ”. Après quoi, il repart pour l’Afrique réaliser une oeuvre majeure “ Donka, radioscopie d’un hôpital africain ”. Ce tragique portrait humaniste et sans concession de l’hôpital de Conakry en Guinée obtiendra les plus grandes distinctions tant en Europe qu’aux Etats-Unis.

Toujours entraîné dans le sillage de l’Afrique, Thierry Michel engage, après la chute du dictateur zaïrois, la réalisation d’un documentaire historique qui n’est pas sans rappeler les grandes tragédies shakespeariennes : “ Mobutu, roi du Zaïre ”.

Après 10 années et sept films réalisés en Afrique, il repart vers l’Asie, en République Islamique d’Iran, dans l’un des berceaux de l’islamisme intégriste. Il y réalise son dernier film « Iran, sous le voile des apparences » qui dresse le portrait d’une société fracturée, socialement et culturellement. L’œil du cinéaste y capte la ferveur religieuse des uns qui contraste si violemment avec le désir de liberté des autres. Sélectionné dans les grands festivals, à nouveau il glane de nombreuses distinctions internationales.

Thierry Michel va ensuite remonter le fleuve Congo et voyager à nouveau dans l'histoire, la mémoire et le destin de l'Afrique. Cheminement personnel vers la source et les origines de ce pays, il continue avec "Congo River" sa quête de lumière et de ténèbres, porté par le désir de remonter dans le mystère et les profondeurs de sa forêt équatoriale et de son fleuve majestueux. 

Insatiable de curiosité, Thierry Michel n'arrête pas depuis plus de 30 ans de filmer les visages qui peuplent la "réalité sublimée" de sa caméra à travers le monde. "Les clés sont les mêmes, ici ou là-bas. Les distances avec l'autre s'abolissent. L'homme est le même partout, les pulsions de vie et de mort s'affrontent de façon identique. Et je n'ai pas fini de chercher."


Thierry Michel
Filmographie


Des mines de charbon aux prisons, du Brésil et du Maghreb à l'Afrique noire, Thierry Michel dénonce les détresses et les révoltes du monde, mêlant parfois fiction et réalité. Né le 13 octobre 1952 à Charleroi en Belgique, dans une région industrielle surnommée “Le Pays Noir”, Thierry Michel engage à 16 ans des études à l'Institut des Arts de Diffusion, à Bruxelles. En 1976, il entre à la télévision belge où il réalise de nombreux reportages de par le monde. C'est ensuite le passage au cinéma. Il réalise deux longs-métrages de fiction « Hiver 60 » sur l’histoire politique de son pays et « Issue de Secours », une oeuvre poétique très personnelle. Mais son œuvre est surtout connue pour ses nombreux documentaires internationalement reconnus, primés et diffusés. Parmi ceux-ci « Gosses de Rio », « Zaïre, le cycle du serpent », « Donka, radioscopie d’un hôpital africain », « Mobutu, roi du Zaïre », « Iran sous le voile des apparences » et « Congo River ». Réalisateur, journaliste et photographe, Thierry Michel est également professeur. Il enseigne le « Cinéma du Réel” à l’Institut des Arts de Diffusion. Il dirige également, de par le monde, des séminaires sur l’écriture et la réalisation documentaire.

En tournage

"Katanga mining business " 
Long-métrage documentaire 90 min
Production : Les Films de la Passerelle, RTBF, Les Films d'Ici, Centre du Cinéma et de l'audiovisuel du Ministère de la Communauté française. RTSR, Taxshelter ING, Taxshelter EVS, Commission européenne, Sundance Institute, ARTE, DGCD

En développement 

"Mémoire coloniale" 
Moyen-métrage documentaire 60 min

"Mékong River" 
Long-métrage documentaire 90 min

"Katanga " 
Long-métrage documentaire 90 min

"Métamorphose d’une gare" 
Moyen-métrage documentaire 60 min

Filmographie 

"Congo River" 2005 
Long-métrage documentaire 120 min
En quête de lumière et de ténèbres, un voyage au cœur de l’Afrique et de son histoire, tout au long des 4.700 km du fleuve Congo.
* Prix Meilleur Film d’Art et d’Essai – Festival de Berlin (Forum)
* Prix meilleur long métrage documentaire au 20ème Festival inter. du cinéma Acadie – Canada
* Prix du public au 11ème Afrika Filmfestival –Leuven – Belgique
* Prix de la province du Brabant Flamand 
* Prix au 38ème festival inter. du film maritime, d’exploration et d’environnement Toulon – France 
Ancre de Bronze
Prix « François de Roubaix » pour la musique
Prix RTL - Meilleur commentaire
* Mention d’honneur au festival international de Ouidah Bénin
* Prix Humanum. Décerné par l’Union de la Presse Cinématographique Belge

"Iran, sous le voile des apparences" 2002
Long-métrage documentaire – 
Le portrait d’une société fracturée entre Islam intégriste et modernité.
* Grand Prix au Festival du "Documentaire de création européen" de Strasbourg (France) 
* Official Selection of the Golden Gate Awards Competition. San Francisco –USA
* Prix Joseph Plateau – meilleur documentaire belge 01/02 - Gand, Belgique 
* Coq de Cristal : Prix décerné le Parlement de la Communauté française – Belgique 2002
* Ezio Croci : prix du meilleur Film, Filmondo, Milan – Italie 
* Mention d'honneur Festival international du film documentaire Tel-Aviv (docaviv) Israël -2002

"Mobutu, roi du Zaïre " (1999) 
Long métrage documentaire 
Histoire d'un destin exceptionnel fait d'ambitions et de grandeurs, de trahisons et de lâchetés. Histoire d'un personnage digne des grandes tragédies shakespeariennes.
* Mention d'honneur "Vues d'Afrique" Montréal (Canada)
* Nominé par IDA Los Angeles (USA)
* Mention spéciale à l'European Film Academy Berlin (Allemagne)
* Présentation par Riz Khan de Thierry Michel sur CNN "émission Q&A"

"Donka, radioscopie d'un hôpital africain " (1996)
Long métrage documentaire
Le film interroge l'état des structures hospitalières africaines et témoigne de la lutte de médecins décidés à relever le défi de la santé publique dans l'Afrique d'aujourd’hui.
* Meilleur producteur européen documentaire, Vue sur les Docs Marseille (France)
* Golden Spire Winner au Golden Gate Awards, San Francisco (U.S.A.).
* Meilleur documentaire international, "Hot Docs", Toronto (Canada)
* Meilleur film, Festival "Hot Docs" de Toronto (Canada)
* IDA Award, Festival International de Los Angeles (USA)
* Prix du meilleur film d'éducation pour la santé, Festival du Film Médical (Belgique)

"Nostalgies post-coloniales " (1995)
Moyen métrage documentaire

"Les Derniers Colons " (1995)
Moyen-métrage documentaire 
Aventuriers, prédateurs, bâtisseurs, ils sont encore quelques milliers, de ce qui fut jadis le Congo Belge. Patrons, missionnaires, hommes d'affaires. Ils ont décidé de rester malgré les violences, le danger, la peur
* Prix Ecrans Nord Sud, "Vues d'Afrique", Montréal (Canada)
* Mention d'honneur, Festival Int. du Film d'Exploration Toulon (France)

"Somalie, l'humanitaire s'en va-t-en guerre " (1994)
Long métrage documentaire

"La grâce perdue d'Alain Van der Biest " (1993)
Long métrage documentaire

"Zaïre, le cycle du serpent " (1992)
Long-métrage documentaire
Au cœur du continent noir, portrait du Kinshasa de la mendicité des marginaux, de la bourgeoisie d'affaires et des dignitaires religieux et militaires. Après trente années d'indépendance et vingt-cinq années de mobutisme …quel avenir pour le Zaïre ?
* Prix spécial du jury au Festival international de Nyon (Suisse)
* Sesterce d'argent au Festival international de Nyon (Suisse)
* Prix du public au Festival international de Nyon (Suisse)
* Médaille d'argent du documentaire à l'URTI Monte Carlo (France)
* Prix Nanook au douzième bilan ethnographique à Paris (France)
* Écran d'Or du festival "Vues d'Afrique" à Montréal (Canada),
* Certificate of Merit au 38ème festival du Film de Cork (Irlande), 
* Grand Prix à Filmer à tout prix à Bruxelles (Belgique)

"A Fleur de terre " (1990)
Moyen-métrage documentaire 
Trois personnages hauts en couleurs, un prêtre, une prostituée, le président d'un comité d'habitants vivant dans les favelas (bidonvilles), miroir de la société brésilienne.
* Mention d'honneur au Golden Gate Awards San Francisco (USA)

"Gosses de Rio " (1990)
Moyen métrage documentaire 
Rio de Janeiro, Brésil. Luis Carlos dit "Le Rat", Luciano de Souza dit "Le Chinois" adolescents cariocas abandonnés à eux-mêmes. La mendicité, le vol, la drogue, mais aussi l'amitié, le carnaval.
* Grand Prix du Documentaire à Biarritz (France)
* Meilleur court métrage belge de l'année 89-90 à Gand (Belgique)
* Mention d'Honneur au Golden Gate Awards, San Francisco (USA)
* Mesquite Award Winner au San Antonio Cine Festival (USA) 

"Issue de secours " (1987)
Long métrage de fiction
Après le suicide d'une amie marocaine, Alain part sur ses traces dans son pays d'origine.
* Prix de la ville de Salerne (Italie)

"Hôtel Particulier " (1985)
Long-métrage documentaire
Six condamnés, enfermés depuis longtemps ou pour longtemps. Une prison. Fenêtres grillagées, portes claquées, judas. Le cachot, la cour, la chapelle, la cellule.
* Mention au Festival de Nyon (Suisse)

"Hiver 60" (1982)
Long métrage de fiction
1960, le rock, les premiers twists, un hiver rude et une grève insurrectionnelle de 5 semaines.
* Prix du film social (Belgique) 
* Prix Bologne (Belgique)

"Chronique des Saisons d'Acier " (1981)
Long métrage documentaire 
Sur fond de crise, dans le bassin sidérurgique liégeois, cinq travailleurs appartenant à quatre générations différentes, égrènent le temps, tout au long des saisons de la vie.

"Pays Noir, Pays Rouge " (1975)
Moyen métrage documentaire 
Portrait de la région industrielle et minière de Charleroi.

"Portrait d'un Autoportrait " (1973)
Long métrage documentaire 

"Ferme du Fir " (1971)
Court métrage documentaire 
29/12/1993 81' RTBF 20h11 Belgique
29/12/1993 81' RTBF 20h11 Belgique