FILMS

 

L'enfance déracinée Idriss Gabel

Ils viennent de Tchétchénie, d'Afghanistan, du Kosovo, d'Irak, de Syrie. Ils ont fui la guerre avec leurs parents, des persécutions en tous genres ou une vie de privation. Á leur arrivée en Europe, ils se retrouvent très vite dépourvus de moyens et de logement et deviennent, par la force des choses, des demandeurs d’asile. Pour ces enfants, le voyage jusqu’en Europe n’était pas attendu, ni même imaginé. Souvent sans une explication de la part de leurs parents qui craignent alors la délation d’un voisin, ils sont réveillés en pleine nuit, habillés hâtivement pour être propulsés dans un monde lointain sur des chemins dangereux au détour desquels ils doivent faire face, malgré leur jeune âge, à de multiples dangers. Ils grandissent donc au fil de la route, plus vite, plus douloureusement que la normale, accompagnés tout le long du périple par le spectre de la mort, de la noyade à la déshydratation, de la blessure grave à la maladie sévère et finiront par atterrir sur des terres dont ils ne connaissent ni la langue, ni les codes. Alors après ces mois passés à marcher, traverser des mers, grimper des montagnes, comment se familiariser à nouveau avec une enfance normale ? Comment effacer ces images de la mort et de la souffrance humaine ? Comment éponger ces traumatismes et tous les mensonges croisés tout au long du parcours ? Comment se reconstruire, se créer une place dans un décor en tout point différent de sa ville, de son village, celui des centres d’accueil de la Croix-Rouge ?