FILMS

 

André Cools, une vie, un destin Robert Neys & Daniel Remi

Il y a vingt cinq ans, le 18 juillet 1991 André Cools, ministre belge et président du parti socialiste belge, a été assassiné. Sa mort, le procès qui a suivi ont été très médiatisés, mais aucun film n’existe sur celui qui fut un des hommes politiques wallons les plus importants. L’objectif de ce film est de montrer l’histoire d’André Cools sous le signe d’un double combat : pour le fédéralisme, et pour le redéploiement d’une région, la Wallonie, durement frappée par la crise. C’est l’histoire de cet homme, véritable tribun, une personnalité hors du commun, habité par une véritable passion pour la politique et pour le mieux être des petites gens qui ne laissait personne indifférent. Sa fin tragique, qui a secoué la Belgique, constituera le point de départ de ce film. Les nombreuses archives visionnées constitueront la base principale de ce documentaire qui racontera une des pages importantes de l’histoire de la Belgique. Les quelques interviews permettront de situer le contexte de cette période qui annonçait les problèmes institutionnels actuels : fédéralisme, tensions entre francophones et flamands.